We've updated our Terms of Use. You can review the changes here.

In abstracto

by Les Incendiaires

/
  • Digital Album
    Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      $10 CAD  or more

    You own this

     

1.
Phantasia 02:43
2.
J'ai tout perdu au coin de ces rues Un tapis souillé, de vains malentendus L'odeur des lilas, l'illusion non-avenue J'ai tout échoué, une amarre s'est rompue Je dérive à l'amer en contrées inconnues Sombré dans la baignoire, la marée m'a rendu Un trousseau de fausses clés, l'ombre d'un déjà-vu Les brouillards éplorés, divaguant sur ma rue À l'angle du hasard Toutes les voies s'ouvrent à toi Carrefour du bazar Une main te guidera De l'histoire des 13 aux cauchemars disparus Deux cuillérées de mystère, je n'y ai jamais cru Avec mes anémones j'ai manqué ta venue Cette nuit il a plu sur ton coin de rue À l'angle du hasard Toutes les voies s'ouvrent à toi Carrefour du bazar Une main te guidera Le frottement d'une allumette Décidera du reste de nos vies
3.
Je te suis royal, je te suis céleste Je suis un avec toi, je suis un avec tes gestes Nos coeurs sont profonds, nos paroles fidèles La pureté originelle telle est la loi du ciel Un ordre irréprochable En position favorable L'irrévocable amour Incurable, pour toujours Qui vient sans qu'on l'appelle En souplesse avec zèle Sa voie immaculée Resplendit d'obscurité L'unique eldorado Au parfum du Tao Notre union sur la terre unifie nos poussières Tu m'illumines, je t'harmonise, fusionnant nos lumières Une porte des merveilles ramène à l'enfance Saisis-toi du secret, sa mystérieuse essence Des étreintes délicieuses Quand vient l'eau vertueuse L'irrévocable amour Incurable, pour toujours Qui vient sans qu'on l'appelle En souplesse avec zèle Sa voie immaculée Resplendit d'obscurité L'unique eldorado Au parfum du Tao
4.
Ukiyo 04:06
Crevant les nuages, un cerf-volant Un ballet dans les fumées étourdissant Le présent irrésolu absolument Les portes de l'infini s'ouvrent grand Traversant nos archétypes, inactuels Notre conscience en l'état naturel Chavirant vers l'univers immatériel Ravi par enchantement au 7eme ciel Floraison des cerisiers Kaika suru sakura Cactus emperlé de rosée Tsuyu ni nureta saboten Les vagues dansent sur l'océan Viennent et vont en mourant Le mouvement des miroitements Car tout change avec le temps Sable dispersé au vent Y a-t-il quelque chose maintenant Qui puisse durer éternellement De l'éphémère au permanent Rien n'est comme il y paraît et les cygnes noirs Un nénuphar-parapluie à la tombée du soir Oracle des lanternes magiques prémonitoires Derrière le voile déchiré, entrevoir Bonhomme de neige au printemps Haruno yuki daruma Feu d’artifice époustouflant Migoto na hanabi Les vagues dansent sur l'océan Viennent et vont en mourant Le mouvement des miroitements Car tout change avec le temps Sable dispersé au vent Y a-t-il quelque chose maintenant Qui puisse durer éternellement De l'éphémère au permanent
5.
Nuitamment au jour de la lune Chatoient mille noms extralucide Rêve éveillé onze heures trente trois Vision citrons ultra-violets Demain hier n'existent pas En février, au jour de mars J'aime les images qui font rêver Mais je n'aime pas qu'on rêve pour moi Y a le magicien à ma table Vitrail d'un bijoutier maniaque Y a d'la marmelade... never mind Pulpeux déjeuner élégiaque J'ajoute un zeste de magie À ma tisane à la lime D'ailleurs je la bois dans ta tasse Ensoleillée d'un rayon bleu Ah! comme la neige a neigé! Jaunes et bleus citrons numineux Le spectacle va commencer Je me renverse dans la toile Y a le magicien à ma table Vitrail d'un bijoutier maniaque Y a d'la marmelade... never mind Pulpeux déjeuner élégiaque Le tableau dans sa splendeur Ouvre ses yeux peu à peu Le pouvoir des lampes intérieures Du sanctuaire majestueux La monade du bateleur Tout devient moi un aveu Prestidigitateur Le maître révèle son jeu C'est la plus sûre des vérités Fruits gelés et lueurs acides Peinture agrume du monde flottant Belle nuit évanescente myrtille...
6.
En ce 1er avril, j'aimerais préciser Qu'une intuition fébrile me mène à penser Qu'il n'y a aucun mobile ni symbole caché Qu'un écho volatil sous la voie lactée Se découvrant d'un fil en toute humilité L'indice des plus subtils, charmant pied-de-nez Ces poisson-chats futils sur ton dos accrochés Des gremlins indociles saccagent le lycée Simon dit : "Carpe diem, tu me suis" Simon dit : "Et zut! Memento mori" Mais si... mais si... Simon le dit Le fou sera celui qui suit Comédie versatile berçeuse empoisonnée L'équilibre est fragile, pourquoi se leurrer? Ces plaisanteries puérils, une gomme dans mon soulier C'était cute et facile... mais j'en ai assez! La morale inutile de ce conte de fée Ne rien dire avec style, toujours se tromper Quel saugrenu vaudeville, fallait pas se lever Demain, ainsi soit-il, je reste couché Mais vous êtes fous... qui sait!? Simon dit : "Carpe diem, tu me suis" Simon dit : "Et zut! Memento mori" Mais si... mais si... Simon le dit Le fou sera celui qui suit (x2) L'effervescence en vogue Insondable et ludique La candeur des dandys Lointaine, à marée haute L'absurde pantomime Des singes mécaniques Au jeu du grand-guignol Oh! Oh!... cachons-nous! Simon dit : "Carpe diem, tu me suis" Simon dit : "Et zut! Memento mori" Mais si... mais si... Simon le dit Le fou sera celui qui suit (x2)
7.
Encore une grasse matinée Ici c'est tous les jours fériés Dans des excès de grâce Ah tiens! la voilà qui baille À quoi bon se presser? L'art de se faire attendre Délicieusement paresseuse Elle s'étire, songeuse Miss Albertine Vous en faites une drôle de mine Dans vos iris je devine Votre humeur taquine Curieuse héroïne Vous m'attrapez quand je bouquine Rêveuse sous la bruine La sieste sera divine I miss you, I kiss you I kiss you, I miss you I miss you, I kiss you Miss Albertine Princesse esthète en toxedo La vie c'est chouette en noir et blanc Prêtresse de son propre culte Elle sait garder les secrets C'est elle qui tire les ficelles Je me prosterne à sept reprises L'air navré elle s'en fout Je pense à elle même en dormant Miss Albertine Vous en faites une drôle de mine Dans vos iris je devine Votre humeur taquine Curieuse héroïne Vous m'attrapez quand je bouquine Rêveuse sous la bruine La sieste sera divine I miss you, I kiss you I kiss you, I miss you I miss you, I kiss you Miss Albertine La maison d’Albertine C'est aussi chez moi Y a des écureils dans le toit Qui se chamaillent j'imagine Elle disparait dans une armoire À la recherche de solitude Retrouvée au gré de ses errances Endormie dans un tiroir Miss Albertine Vous en faites une drôle de mine Dans vos iris je devine Votre humeur taquine Curieuse héroïne Vous m'attrapez quand je bouquine Rêveuse sous la bruine La sieste sera divine I miss you, I kiss you I kiss you, I miss you I miss you, I kiss you Miss Albertine En plein rêve de nébuleuse En Transilvanie ou en Égype Gants de velours sous Bételgeuse Roupillant dans une crypte
8.
Vendredi 13 ma valentine Les lumières de Noël à l'Halloween Les draps froissés sens dessus dessous La nuit est jeune à quoi on joue? Une partie de Super Nintendo Ou s'embrasser sous le pont à vélo Derrière l'écran on s'fait des frayeurs Croque-mitaine aux trousses quand sonnera l'heure! À l’est d’Éden demi-tour Vers le jardin et sans retour Après la chute, chacun son tour Valsant dans la cour au détour Couchée sur la pelouse mouillée Les lucioles cascadent hypnotisées Le bleu saphir du ciel paraît Tombé dans la fontaine des souhaits À l’est d’Éden demi-tour Vers le jardin et sans retour Après la chute, chacun son tour Valsant dans la cour au détour T'aimerais dormir avec moi J'aimerais dormir avec toi Amoureuse amoureux vice-versa Et d’un seul souffle on s'éteindra Au pays D'Oz ou des merveilles Au pied d'une tombe où tu sommeilles Le séjour fantôme commence ici Plus étrange encore qu'au paradis À l’est d’Éden demi-tour Vers le jardin et sans retour Après la chute, chacun son tour Valsant dans la cour au détour
9.
La corde au pied Je n'ai rien à dire À l'angle mort Quel est ton tourment? Pendu à tes lèvres Tu oubliais de répondre Le sang me monte à la tête, le monde m'apparait à l'envers Les gens marchent sur leurs mains, tout me semble de travers Plus rien ne me retient ici, le coeur pourfendu et ouvert Tu ne peux plus te cacher... trop de lumière J'ai disparu de moi Et pour finir de perdre Je n’ai jamais été là Et depuis lors Ce n'est plus moi C'est tout ce que je suis Le sang me monte à la tête, le monde m'apparait à l'envers Les gens marchent sur leurs mains, tout me semble de travers Plus rien ne me retient ici, le coeur pourfendu et ouvert Tu ne peux plus te cacher... trop de lumière Laisse la personne Et emporte l'être Dénoue ce noeud coulant Le sang me monte à la tête, le monde m'apparait à l'envers Les gens marchent sur leurs mains, tout me semble de travers Plus rien ne me retient ici, le coeur pourfendu et ouvert Tu ne peux plus te cacher... trop de lumière
10.
Nostalghia 05:22
On ne peut rien ravoir Du passé Ma vie est passée Sans jamais la revoir Et je me faisais croire Pour oublier À ces nombreuses années De saudade et de gloire Autant de belles histoires À se persuader Pour se consoler De perdre la mémoire Le goût des forêts-noires La sensualité Des cimetières détrempés Dérive en balançoire Il faut être mort plusieurs fois Pour être en amour comme ça Il me semble avoir entendu ça Dans une autre vie déjà Dans les vapeurs enterrez-moi Sous les feuilles mortes Petite flamme je t'emporte Je veillerai sur toi Et les vestiges d'autrefois Me transportent Dans un vertige qui m'exhorte À la nostalghia
11.
Chevauche-moi sans décence Les nyctalopes galopent Sous ma bonne étoile, ensemble Soyons vulnérables Des histoires de revenants Des légendes autour du feu À mes ami.es perdu.es À mes amours déçues, je dis Qu'un beau vendredi Enfin réuni.es Nos intempéries Au-dessus du lit On se guérira On s'apprivoisera On s'inventera Comme le font les chats Qui percent la nuit Les yeux éblouis Au son de la pluie Des jeux inédits Prends-moi avec toi Partout où tu voudras Et surtout n'oublie pas Que la nuit je vois La nuit je vois Je m'abandonne avec toi Je suis la voie et toi aussi Ô Vénus guide nos pas Les mots ne veulent plus rien dire On esquisse le signal On se suit dans nos envies Réoriente-moi, dis-moi où je vais Je t'écouterai, tu verras Qu'un beau vendredi Enfin réuni.es Nos intempéries Au-dessus du lit On se guérira On s'apprivoisera On s'inventera Comme le font les chats Qui percent la nuit Les yeux éblouis Au son de la pluie Des jeux inédits Prends-moi avec toi Partout où tu voudras Et surtout n'oublie pas Que la nuit je vois La nuit je vois Un beau vendredi Enfin réuni.es Nos intempéries Au-dessus du lit On se guérira On s'apprivoisera On s'inventera Comme le font les chats Qui percent la nuit Les yeux éblouis Au son de la pluie Des jeux inédits Prends-moi avec toi Partout où tu voudras Et surtout n'oublie pas Que la nuit je vois
12.
In abstracto 07:07
Par un étrange anniversaire Conformément à mes fantasmes J'élicite un parfum élusif Néon psychique et film occulte Odieux cauchemars géométriques Faire table rase des narratifs Des personas, des pourquoi moi? Ni oui ni non simplement rien Des sémaphores bien syncopés En staccatos stroboscopés Soudain une fièvre psychotronique Et tout ce jazz c'est entêtant Et si je cligne c'est un code Au demeurant indémodé Fréquences pirates subliminales Trésors de synchronicités À go! on jette tout ce qui est faux Retourne les toiles et les tableaux Musée astral en vidéo La fleur de vie ex nihilo L'oeuvre achevée le monde éclos L'alpha l'oméga le disco Shake up le statu quo Des mandalas in abstracto Fantaisie finale qui chamboule tout Une porte donnant sur une maison détruite L'oeil aiguisé jamais certain Je me souviens le grand oubli Toujours la crainte que ça finisse Ou que ça ne finisse jamais L'atmosphère pluvieuse à la plage Lueurs sombres et pirogue de glace Je lègue au fleuve mon seul cristal Depuis les banquises tous les doutes éclipsés Je vis en non-dualité Parole de bouddha sans tabou À go! on jette tout ce qui est faux Retourne les toiles et les tableaux Musée astral en vidéo La fleur de vie ex nihilo L'oeuvre achevée le monde éclos L'alpha l'oméga le disco Shake up le statu quo Des mandalas in abstracto Le kanji mu en esperanto Dans l'espace vide degré zéro C'est comme danser au fond de l'eau Couleurs noyade in utero Et du berceau jusqu'au tombeau Fluide et flexible tel le roseau Shake shake le statu quo! Shake shake le statu quo! Shake shake le statu quo! Shake shake le statu quo! Flashs multicolores noir stupéfiant Tempête l'Oiseau-Tonnerre de cuivre Giallo mauve entrelacé d'orange Lis martagon et carte blanche Tout ce sang d'encre couvert d'amour Et les peurs bleus inxeprimées L'ouroboros aux yeux d'améthyste Pastèle amulette, limpides cicatrices En jets turquoise et magenta Un poisson-rêve chamarré... Je pensais entrer dans l'abstrait Mais j'en sortais en fait Je pensais entrer dans l'abstrait Mais j'en sortais en fait Je pensais entrer dans l'abstrait Mais j'en sortais en fait Je pensais entrer dans l'abstrait Mais j'en sortais en fait Tout pourrait s'arrêter maintenant...

credits

released February 17, 2023

Réalisation : Vincent Blain et Rudy Berhnard
Enregistré au Studio Madame Wood
du printemps 2021 à l'automne 2022
Prise de son et mixage : Vincent Blain
Matriçage : Jean-Philippe Villemure

Les Incendiaires de cet album sont :
Rudy Berhnard : Chant, guitares, programmation, basse, harmonica, mélodica, piano jouet à l'envers, battements de mains, carillon éolien, radio am et autres sons étranges
Frédéric Otis : Programmation sur Le jour des fous et Les abîmes renversés
Francis “Frank” Renaud Legault : Batterie, percussions et battements de mains
Louis-Jean Trudeau : Guitares sur Ukiyo, Le jour des fous, Après la chute, Les abîmes renversés, Nostalghia et In abstracto
Jen-Michel Danis : Basse sur Ukiyo, Après la chute, Les abîmes renversés, Nostalghia, La nuit je vois et In abstracto

Invité.es en ordre d'apparition :
Quatuor Lunes (Catherine Mailloux au violon 1, Elsa Barozzi au violon 2, Sarah-Eve Vigneault à l'alto et Marion Portelance au violoncelle) : Cordes sur Phantasia, Le parfum du Tao, Citrons ultra-violets, Albertine retrouvée et La nuit je vois
Brandon Meeks : Contrebasse sur Phantasia
Maria Golovina : Synthés et piano sur Phantasia
Naomi Silver-Vézina : Harpe sur Phantasia, Ukiyo, Citrons ultra-violets et Albertine retrouvée
Vincent Blain : Piano jouet et cuillères musicales sur Phantasia, douze-cordes sur À l'angle du hasard et Les abîmes renversés, sifflements et battements de mains sur Citrons ultra-violets, shaker sur Albertine retrouvée, chœurs sur Après la chute et programmation sur Nostalghia
Richard Moore : Ondes Martenot sur Phantasia
Olena Kharchenko alias Helen Fiori : Chant sur Phantasia
Marine Arnold : Chœurs sur À l'angle du hasard et Albertine retrouvée, piano sur À l'angle du hasard, Le parfum du Tao, Le jour des fous, Albertine retrouvée, Après la chute et Nostalghia
Pierre Alexandre : Arrangements des cordes, transcription et partitions pour Le Parfum du Tao et La nuit je vois
Camille Mallet : Récitation sur Le parfum du Tao
loupchan : Chœurs et récitation sur Ukiyo
Émilie Fortin : Trompette sur Citrons ultra-violets
Jo Charette : Synthés sur Le jour des fous, Les abîmes renversés, Nostalghia, La nuit je vois et In abstracto
Les Obscurs Clappeurs Masqués : Battements de mains sur Le jour des fous
Tcharlz : Accordéon sur Après la chute
Alex Dodier : Saxophone sur Après la chute, La nuit je vois et In abstracto
Michèle O. : Chœurs sur Après la chute
Rosie Ouellette-Blain : Voix sur Nostalghia
Dominik Nicolas : Guitare, chœurs et piano sur La nuit je vois

Paroles : Rudy Berhnard
Musique : Rudy Berhnard à l'exception de Le jour des fous (musique de Rudy Berhnard et Frédéric Otis) et Les abîmes renversés (musique de Frédéric Otis)

Art : lemuet

À la mémoire d'Anne Mallet, Réjean Otis et Robert Trudeau, qui nous ont quitté.es durant la conception de cet album...

Singeries Phonographiques
cat. nº Singe 3

license

all rights reserved

tags

about

Les Incendiaires

contact / help

Contact Les Incendiaires

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account